MEDECINS D'AFRIQUE
ONG Internationale des Médecins et Acteurs de Santé pour la Promotion des Soins de Santé Primaires
afrique de l'ouest


Vos compétences sont les atouts de l'Afrique pour son développement socio-sanitaire.
Les questions de santé se dressent avec plus d'acuité encore en Afrique. Les compétences existent à travers le réseau de médecins, pharmaciens, tradipraticiens et scientifiques africains. Il ne tient qu'à nous tous de les fédérer pour les mettre au service du développement socio-sanitaire.




MÉDECINS D'AFRIQUE - COORDINATION D'AFRIQUE DE L'OUEST

Avis aux membres et sympathisants de Médecins d’Afrique au Niger
20.07.2015
photoCoordination
Le Coordonnateur Europe, Dr Banzouzi, sera à Niamey à partir du 20 juillet pour lancer une étude sur 5 mois au Niger. C’est l’occasion de mobiliser ceux qui le souhaitent pour finaliser notre dossier et installer durablement l’ONG au Niger.

Le Dr Banzouzi compte organiser dans la semaine une réunion pour les membres et sympathisants. Si vous êtes intéressé, merci d’envoyer par mail (sur medecins_afrique@yahoo.fr) votre nom/prénom et un téléphone pour lui permettre de vous joindre à son arrivée.

A nous de donner l’impulsion nécessaire si nous voulons que Médecins d’Afrique Niger voie le jour !
Sénégal / Diversité, gestion des matières non biodégradables
15.04.2015
photoCoordination
Vendredi 06 Février 2015 s’est tenu au collège de Djibanar un exposé sur le thème DIVERSITE, GESTION DES MATIERES NON BIODEGRADABLES. La séance a débuté à 17h30 en présence des élèves et enseignants de Djibanar par les mots de bienvenue du chef de l’établissement M. SADIO.

Les exposants, Omar GOUDIABY et Cheikh HANE, tous deux professeurs de SVT, après avoir exposé sur le thème, ont procédé par des questions et réponses. Suivant le plan de travail proposé par les exposants, on peut retenir successivement ces questions suivantes : 1°) Qu’est ce qu’une matière non biodégradable ? 2°) Pouvez-vous citer des matières non biodégradables ? 3°) Que faites-vous des ordures ménagères?

Ces questions ont servi d’interactions entre exposants et participants et ont aussi permis à l’assistance de comprendre l’expression « matière non biodégradable », de citer plusieurs autres matières et de proposer des solutions. Ainsi, après avoir défini la matière non biodégradable comme étant un produit que les micro-organismes ne peuvent pas décomposer, ces matières ont été citées. - Matières plastiques (sachets, bouteilles, les PVC).
- Matières en caoutchouc (seaux, pneus…)
- Elastiques (chambre-à-air…)
- Verres (bouteilles de boisson, d’huile, pare-brises…)
- Boites de conserve métallique (pots de sardine, pots de corne-bœuf, thon…)
- Les métaux (plomb, cuivre, l’aluminium…
- Les synthétiques (les habits, rideaux, draps, chaussures….)
- Matériels électroniques (téléphone portable, télévision, radio…)
- Matériels ménagers (frigo, micro-onde, cuisinières, four, machine à laver…)
- Les détergents

Parmi les principales solutions citées au cours de l’exposé on peut retenir le recyclage, la récupération de ces matières non biodégradables. Il faut préciser que les exposants M. GOUDIABY et M. HANE on été épaulés par tous les enseignants qui ont assisté à l’exposé.

Malang NDIAYE, Point Focal MDA Sénégal
malangndiaye@gmail.com
Tel: (221) 773817909
Partenariat Associatif Nord / Sud : ARTF et Médecins d’Afrique en appui à la circonscription sanitaire de Talhaya en Mauritanie
01.03.2015
photoCoordination
Le projet d’appui de ARTF à la circonscription sanitaire de Talhaya (dans la Commune Rurale de Luxeiba, dans la Moughata de Kaédi et la Wilaya du Gorgol en Mauritanie) entre dans sa phase de dynamisation. Ce projet vise à renforcer la circonscription sanitaire de Talhaya à travers des activités de médecine ambulatoire, de réhabilitation et de fonctionnalisation du poste de santé, couplées à d’autres stratégies de mobilisation de fonds comme la mise en place d’une mutuelle de santé et les activités génératrices de revenus.

La note technique que Médecins d’Afrique a rédigée a été envoyée depuis un mois à tous les responsable de ARTF pour validation. Une réunion de concertation s’est tenue le 1er Mars 2015 au siège de MDA pour regarder tous les contours de la mobilisation des ressources en faveur du projet.

Cette réunion qui a duré 2 heures a été l’occasion de discuter :
- de la fiche projet
- des phases du projet
- des activités clé et du budget
- des différents partenariats à mobiliser en Mauritanie et en France
- des stratégies de mobilisation des fonds
- de la planification des actions à court et moyen terme.

Rappelons que le partenariat associatif Nord Sud ne fonctionne que si la communauté est mobilisée. ARTF s’en engagé à mobiliser la communauté mauritanienne en Ile de France et dans la région de Gorgol pour le financement du projet. Une souscription va être lancée et un repas solidaire se profile pour la première semaine du mois de septembre.
Mauritanie - Appui à la circonscription sanitaire de Talhaya en Mauritanie
11.01.2015
photoCoordination
ARTF a contacté Dr Banzouzi, Coordonnateur Europe de Médecins d’Afrique, pour l’appuyer dans le montage d’un projet d’appui au poste de santé de Talhaya. Talhaya est une localité de Commune Rurale de Luxeiba, dans la Moughata de Kaédi et la Wilaya du Gorgol en Mauritanie. La commune de Luxeiba compte environ 31 000 habitants répartis dans une trentaine de localités. Seuls Luxeiba et Talhaya disposent d’infrastructures sanitaires et elles sont en mauvais état, manquent de matériel, de personnel et de capacité d’accueil de la patientèle.

Une réunion s’est tenue au siège de Médecins d’Afrique le 27 Décembre 2014, afin de présenter les résultats d’une mission d’évaluation et d’une campagne de soins de santé menée par ARTF à Talhaya avec la participation du Docteur Saïdou Kane, point focal de Médecins d’Afrique en Mauritanie.

Cette réunion a permis de définir le plan d’action pour le renforcement de la circonscription sanitaire de Talhaya : mobilisation communautaire, réhabilitation du poste de santé, organisation de missions de médecine ambulatoire, action de communication sur les bonnes pratiques sanitaires et nutritionnelles. Le travail de mobilisation des fonds va donc pouvoir commencer afin que le projet se concrétise le plus vite possible !
Sénégal- « Ensemble, on peut éradiquer Ebola »
30.12.2014
photoCoordination
C’était le message phare de la journée de sensibilisation organisée hier, le 20 Décembre, par l’équipe MDA Sénégal, à Djinabar, dans la région de Sédhiou. Face à un phénomène épidémique, une réponse à base communautaire est nécessaire pour une action rapide et efficace, il ne faut pas attendre que tout soit fait par d’autres, chacun, à son niveau, peut participer à faire reculer une épidémie comme Ebola.

Cette journée a rassemblé les jeunes du village et tous les membres locaux de l’ONG. Elle a été animée par les agents de santé et les enseignants de l’équipe. Le public nombreux a apprécié de pouvoir entendre les informations et poser ses questions. L’épidémie ayant peu affecté le Sénégal, à part un cas d’Ebola importé, la crainte de la contamination est limitée, mais chacun souhaite être mieux armé pour réagir au cas où.
Mauritanie / France - Invitation à la réunion de présentation du projet de renforcement de l’aire de santé de Talhaya (Mauritanie)
14.12.2014
photoCoordination
Le 27 Décembre, de 14h- 16h, Médecins d’Afrique (ONG internationale d’appui au développement Socio-Sanitaire en Afrique) et l’Association des Ressortissants de TALHAYA en France (ARTF) invitent les ressortissants des villages de TALHAYA, MAFONDOU, SINTHIANE, AGRISS, LODIOLE, LOBOUDOU BAROGAL, AWONATE et DJIGUE, demeurant en région parisienne, à une réunion de concertation au lancement du projet de renforcement de l’aire de santé de Talhaya.

Ordre du jour :
· présentation de Médecins d’Afrique (MDA) et de ARTF
· présentation de la mission du Dr Kane du mois de décembre
· présentation du projet de renforcement de l’aire de santé
· discussions et planification
· divers

(un pot de l’amitié sera offert à la fin de la rencontre) Lieu de la réunion :
Siège de Médecins d’Afrique
43, rue des Glycines - 91600 SAVIGNY SUR ORGE
Bus 492 à la gare de SAVIGNY direction Place de la Libération
Arrêt : Glycines

Contact ARTF : bayaltall@gmail.com - 06 03 71 37 40
Contact MDA : medecins_afrique@yahoo.fr - 01 69 21 75 04
Guinée Conakry : Célébration de la Journée Mondiale de l’Aide Humanitaire 2014
22.08.2014
photoCoordination
A l’occasion de la Journée Internationale de l’Aide humanitaire célébrée chaque année le 19 août, Médecins d’Afrique Guinée a procédé ce mardi 19 août 2014 non seulement à l’assainissement du poste d’accouchement du village mais aussi à la distribution de chlore, de sûre eau et de savons homo à la population du district de Kendoumayah, Préfecture de Coyah et en fin à la sensibilisation de la population sur les méthodes d’hygiène et d’utilisation de ce don dans le projet (Village assaini) pour éviter la contamination des maladies hydriques et le virus hémorragique Ebola dans leur localité.
Sénégal - Sensibilisation des collégiens de Djinabar sur le Choléra
11.07.2014
photoCoordination
Samedi 24 mai 2014 s’est tenue au collège de Djibanar une séance de sensibilisation sur le choléra. La séance a débuté à 11h en présence d’élèves et enseignants du collège sous la conduite des exposants comme M. GOUDIABY, M. SADIO et M. DIATTA, tous professeurs de SVT.

Cette première sensibilisation sur le choléra de MDA a coïncidé avec l’arrivée des premières pluies et les fruits qui mûrissent au sud du pays (la Casamance) et s’était une occasion de parler de cette maladie dont la contamination se fait par absorption d’eau ou d’aliments souillés. Ce thème sur le choléra a pris fin par l’explication des moyens de lutter contre le choléra qui consiste essentiellement à respecter les règles d’hygiène (laver bien les aliments, boire une eau potable, se laver fréquemment les mains, utiliser les latrines…), utiliser la chimio-prévention pour les personnes exposées, dormir la nuit sous une moustiquaire.

La séance a pris fin à 13h05. A partir de 21heures une soirée dansante était organisée, qui a permis de faire rentrer quelques fonds dans les caisses de l’association en prévision des prochaines activités.

Malang Ndiaye, Point Focal MDA Sénégal
Guinée : Médecins d’Afrique Guinée continue à mobiliser la population pour faire connaître et appliquer des bonnes pratiques d’hygiène préventives dans la lutte contre Ebola
11.07.2014
photoCoordination
Au 4 juillet, la situation est toujours critique avec de nouveaux cas de contamination par le virus Ebola et des décès. Au total, depuis le début de la crise, on a enregistré 292 cas confirmés dont 194 décès, répartis sur Guékédou, Conakry, Macenta, Télimélé (les plus touchées), Boffa, Dabola, Kissidougou et Kouroussa. En Sierra Leone, ce sont 199 cas confirmés d’Ebola qui sont à déplorer, avec 99 décès.

Tandis que d’autres acteurs humanitaires tentent de soigner les malades, Médecins d’Afrique Guinée s’attaque au problème de la propagation du virus et continue son travail de sensibilisation de la population aux mesures d’hygiène. Cela demande un gros effort de communication sociale pour le changement des comportements, car une bonne partie de la population a peu ou pas de connaissances sur les maladies virales, sur les comportements à risque de contamination et sur les méthodes de prévention. Pour pouvoir toucher toute la population, lettrée ou non, les volontaires de Médecins d’Afrique ont recours à des boîtes à images pour mieux expliquer ce qu’est le virus Ebola, comment il s’attaque au corps, comment il peut se propager et ce que l’on doit faire pour prévenir cette propagation.

Nous espérons transmettre ainsi les bons réflexes pour que nos concitoyens ne se mettent pas en danger inutilement par simple ignorance de ce qui peut transmettre le virus.

Quelques rappels :

Pour éviter la contamination
• Eviter de chasser les gibiers (Singes, chauve souris, antilopes, porcs-épics …) ou d’acheter du gibier de brousse
• Eviter la consommation ou la manipulation des animaux morts de cause inconnue ou retrouvés malades dans la forêt ;

En cas de suspicion de la maladie (fièvre, maux de tête, saignement) : • Prévenir l’agent de santé de la localité la plus proche du malade
• Informer votre famille et vos amis de votre maladie.
• Rester chez vous et éviter de vous rendre sur votre lieu de travail, votre école ou à des rassemblements
• Désinfecter tout objet souillé par les secrétions du malade avec une solution javellisée
• Rechercher de l’aide pour les tâches ménagères qui supposent des contacts avec d’autres personnes,

Pour éviter la propagation de la maladie dans la communauté
• Eviter tout contact étroit avec les personnes en provenance des zones affectées et qui présentent une fièvre et des saignements ;
• Se laver les mains avec de l’eau et du savon fréquemment et soigneusement
• Eviter de manipuler le malade (ou une personne décédée à cause du virus).
Sénégal - Sensibilisation sur l’hygiène alimentaire et les grossesses précoces
03.02.2014
photoCoordination
Ce 30 Janvier 2014 MDA/Sénégal a organisé à l’école de Djibanar II une séance de sensibilisation sur les thèmes: HYGIENE ALIMENTAIRE (eau potable) et GROSSESSES PRECOCES.

La séance a démarré à 15h20mn par une observation d’une minute de silence en la mémoire de Théodore Gabriel Jean NDECKY membre de MDA décédé la nuit du 24 Janvier 2014 à Ziguinchor. M. NDECKY a été professeur au Collège d’Enseignement Moyen de Djibanar depuis 5 ans.

Après un mot de bienvenue du Président de l’APE (Association des Parents d’Elèves) puis du Directeur de l’école d’accueil, le coordonnateur a pris la parole pour magnifier la présence massive des élèves surtout des filles et des enseignants avant d’ouvrir la séance. En effet, il est important que les filles soient sensibilisées sur le phénomène des grossesses précoces qui plombe la scolarité de nombreuses jeunes filles.

L’activité proprement dite s’est ouverte par le thème « grossesses précoces » avec la formule participative des questions réponses sous la conduite de Madame Diouf, enseignante à l’école I de Djibanar et licenciée en Santé communautaire à l’Université de Bambey au Sénégal, conférencière du jour. Des exercices sous forme de questions ont été soumis aux élèves. A la suite des réponses de ces derniers, Madame Diouf apportait des compléments d’informations.

Parmi les questions posées:
- Qu’est ce qu’une grossesse précoce ?
- Quelles sont les causes d’une grossesse précoce ?
- Quelles sont les conséquences d’une grossesse précoce ?
- Que faire pour éviter une grossesse précoce ?

Il faut souligner que Mme Diouf a été dans sa tâche épaulée par les autres enseignants présents à la séance.

A l’image du premier thème abordé, le second (hygiène alimentaire) a été développé sur la même formule (questions-réponses). Pour celui-ci, les exercices tournaient autour des questions:
- Quelles sont les sources d’approvisionnement de l’eau dans la localité?
- L’eau obtenue de ces sources est-elle immédiatement consommable, sinon comment faire pour la rendre potable?
- Nous avons 10 litres d’eau à rendre potable par le chlore, quelle quantité de chlore y mettre?

C’est autour de ces questions que le second thème a été développé. A la fin de tout ce travail, une synthèse a été faite tour à tour sur les deux thèmes par Madame Diouf. La séance prendra fin à 19h03mn avec les mots de remerciement du coordonnateur de MDA/Sénégal à l’endroit de l’assistance. Ce 30 Janvier 2014 MDA/Sénégal a organisé à l’école de Djibanar II une séance de sensibilisation sur les thèmes: HYGIENE ALIMENTAIRE (eau potable) et GROSSESSES PRECOCES.

La séance a démarré à 15h20mn par une observation d’une minute de silence en la mémoire de Théodore Gabriel Jean NDECKY membre de MDA décédé la nuit du 24 Janvier 2014 à Ziguinchor. M. NDECKY a été professeur au Collège d’Enseignement Moyen de Djibanar depuis 5 ans.

Après un mot de bienvenue du Président de l’APE (Association des Parents d’Elèves) puis du Directeur de l’école d’accueil, le coordonnateur a pris la parole pour magnifier la présence massive des élèves surtout des filles et des enseignants avant d’ouvrir la séance. En effet, il est important que les filles soient sensibilisées sur le phénomène des grossesses précoces qui plombe la scolarité de nombreuses jeunes filles.

L’activité proprement dite s’est ouverte par le thème « grossesses précoces » avec la formule participative des questions réponses sous la conduite de Madame Diouf, enseignante à l’école I de Djibanar et licenciée en Santé communautaire à l’Université de Bambey au Sénégal, conférencière du jour. Des exercices sous forme de questions ont été soumis aux élèves. A la suite des réponses de ces derniers, Madame Diouf apportait des compléments d’informations.

Parmi les questions posées:
- Qu’est ce qu’une grossesse précoce ?
- Quelles sont les causes d’une grossesse précoce ?
- Quelles sont les conséquences d’une grossesse précoce ?
- Que faire pour éviter une grossesse précoce ?

Il faut souligner que Mme Diouf a été dans sa tâche épaulée par les autres enseignants présents à la séance.

A l’image du premier thème abordé, le second (hygiène alimentaire) a été développé sur la même formule (questions-réponses). Pour celui-ci, les exercices tournaient autour des questions:
- Quelles sont les sources d’approvisionnement de l’eau dans la localité?
- L’eau obtenue de ces sources est-elle immédiatement consommable, sinon comment faire pour la rendre potable?
- Nous avons 10 litres d’eau à rendre potable par le chlore, quelle quantité de chlore y mettre?

C’est autour de ces questions que le second thème a été développé. A la fin de tout ce travail, une synthèse a été faite tour à tour sur les deux thèmes par Madame Diouf. La séance prendra fin à 19h03mn avec les mots de remerciement du coordonnateur de MDA/Sénégal à l’endroit de l’assistance.